L'hypnose pour les troubles anxieux

Anxiété, angoisse, inquiétudes, stress, phobies, TOC...

« L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe. »
Gustave Flaubert

L'hypnose pour les troubles anxieux (anxiété, angoisses, phobies, Toc...)

Les attaques de paniques, les crises d'angoisse, l'anxiété et tous les autres troubles anxieux ne peuvent pas être ni calmées par la raison, ni par des mots rassurants. Le bons sens sait que ces réactions sont excessives, disproportionnées et se dire "je dois me calmer" (ou qu'une autre personne le dise !), ne fait bien souvent qu'augmenter l'inconfort ressenti.

Tout comme on ne choisit pas le moment où l'on tombe dans le sommeil, on ne choisit pas de se détendre de façon consciente. On peut favoriser les conditions permettant de s'endormir, ou de se relaxer, mais on ne peut pas décider consciemment le moment où cela arrive.

 

Et c'est pour ça qu'il est nécessaire de faire des réglages en profondeur, au niveau de l'inconscient, de travailler sur les origines de l'anxiété, sur la source de l'angoisse, les causes de l'émotion et, également, renforcer le sentiment de sécurité qui peut faire défaut.

 

Les consultations

Mon objectif étant de vous permettre de vaincre au plus vite votre anxiété, votre angoisse ou votre phobie, mes consultations ne comportent pas uniquement de l'hypnose.

 

Dans la première séance (1h30) vous aurez :

   -  Une anamnèse où je ciblerai le plus précisément possible votre trouble ; 

  - Une partie de psychoéducation (explications sur le ou les troubles et les solutions qui peuvent être apportées) ;

  - Une partie "pratique" où divers outils sont explorés et essayés (techniques de pleine conscience, de PNL ou exercices de CNV), pour vous permettre de favoriser, consciemment, les conditions vous permettant de vous relaxer ;

   - Une séance d'hypnose en tant que telle, pour travailler en profondeur sur les origines de l'anxiété, de l'angoisse, afin de trouver ou retrouver, "sans rien avoir à faire d'autre que laisser faire", la sérénité que vous méritez.

Loin de l’hypnose de spectacle (Hypnose Classique) où la personne semble perdre le contrôle face à un hypnotiseur, dans les séances que je vous propose, c’est vous qui contrôlez la séance.

 

L'hypnose permet d'être plus ancré dans le présent, d’augmenter votre contrôle et votre efficience personnelle, tout en lâchant prise. Elle nous apprend à quitter le monde de nos projections anxiogènes provoquant stress, burn-out et angoisses ; nous enseigne à nous reconnecter à ici et maintenant.

Tarifs

60€ TTC en cabinet : 1h30 pour la première séance /  1h, si besoin, pour les suivantes

80€ TTC à domicile : 1h30 pour la première séance /  1h, si besoin, pour les suivantes

Plan d'accès et formulaire de contact ici

 

Sur cette page vous trouverez :

- Ce que l'hypnose peut faire pour les troubles anxieux

- Quelques explications concernant les mécanismes de l'angoisse (origines, différence entre anxiété et peur...)

- L'utilité de la pleine conscience dans les troubles anxieux

- Les principaux troubles anxieux (Anxiété généralisée, de performance, phobie sociale, agoraphobie, phobies simples et complexes, crises d'angoisse, attaques de panique...)

Ce que l'hypnose peut faire pour l'angoisse et l'anxiété*

Sans effort, l’hypnose nous permet d’accéder rapidement, simplement et naturellement à nos ressources intérieures. Elle nous permet de changer la vision que nous avons sur nous-même et le monde. Elle nous enseigne comment être plus calme et serein, à avoir confiance en nous.

Les séances d’hypnose que je propose ont pour but de vous rendre plus autonome, plus ancré dans le présent, d’augmenter votre contrôle et votre efficience personnelle, de transformer les croyances que vous avez sur vous-même et sur le monde. D'agir sur les causes même de l'anxiété.

 

En fonction des besoins qui vous sont propres, différentes approches visant à faire émerger vos ressources et renforcer votre confiance en soi, en vos capacités pourront être utilisées : Initiation à l’auto hypnose, à la pleine conscience, hypnorelaxation, création d’un ancrage (puissante technique de PNL), travail symbolique sur nos représentions internes, safe-place, renforcement du moi…et bien d’autres méthodes encore !

*En ce qui concerne le stress post-traumatique, une thérapie EMDR seraient la plus appropriée. Vous trouverez dans mon annuaire des spécialistes pouvant répondre à vos besoins.

 

Des réactions au-delà d'un contrôle conscient...

​La peur et l'angoisse sont des réactions humaines universelles face à des objets ou situations qui représentent une menace ou un danger réel ou imaginaire. Ce sont des signaux d'alarme qui jouent parfois un rôle essentiel à la survie.

Ces réactions ne peuvent pas être calmées par des gestes rassurants ou un appel à la raison et ne peuvent pas être maîtrisés par des actes de volonté.

 

Origines de l'anxiété

Nous ne naissons pas avec l'anxiété : elle s'apprend.

De façon innée, nous naissons avec 5 émotions primaires, dites "biologiques" (la tristesse, la joie, le dégoût, la colère et la peur).

 

Puis, en grandissant, le cortex et les aptitudes cognitives*, dont la pensée, se développent. En parallèle, par le biais des cognitions, des émotions plus complexes se tissent sur la base des 5 émotions primaires.

 

L'anxiété, une peur alimentée par les projections du mental (les croyances), est l'une de ces émotions. Elle prend souvent naissance dans l'enfance et les liens parentaux, mais pas toujours... Elle peut également grandir dans des situations ou et des relations ultérieures et se manifester par le sentiment d'insécurité, d'inquiétude extrême que l'on nomme "angoisse".

 

Différence entre peur et anxiété

Contrairement à la peur qui est due à une menace objective, un danger connu et imminent, l'anxiété (ou l'angoisse) est floue et les signaux de dangers imprécis. Bien que la chose redoutée puisse être identifiée (une situation ou un objet), elle est liée à un danger futur sans lien avec un réel danger connu. L'anxiété est principalement anticipatrice et liée à des pensées et des émotions négatives.

 

L'anxiété s'exprime au travers de sentiments parfois intenses de peur et d'angoisse. Quand ces réactions sont extrêmes et répétitives, elles entravent le bien-être au lieu de le favoriser, allant jusqu'à provoquer une détresse extrême. Ces troubles empêchent de vivre car les doutes, les craintes diverses, les hésitations, le retrait social et l'évitement prédominent.

 

Expressions de l'anxiété

Les troubles qui résultent de l'anxiété sont très différents pour chaque individu et se manifestent à 4 niveaux : comportemental (évitement, fuite, compulsions), cognitif (ruminations, interprétations fausses, obsessions), affectif (sentiment de peur, d'angoisse, de panique, de détresse, d'impuissance) et physiologique (accélération de la respiration ou du rythme cardiaque, sueurs, crampes d'estomac, troubles du sommeil...).

*Chaque action, chaque comportement, est une résultante de 3 composantes : la cognition, les affects et la conation.

La cognition est  liée à la connaissance. Elle implique la mémoire, le langage, le raisonnement, l'apprentissage, l'intelligence, la résolution de problème, la prise de décision, la perception ou l'attention.

La conation correspond, quant à elle, à ce qui nous pousse à agir, à notre intention, en fonction de nos croyances et de nos valeurs. Elle comprend un aspect motivationnel, une composante hédonique, une volonté...en somme, une impulsion dirigée vers le passage à l'action.

 

La pleine conscience pour les troubles anxieux

Il y a une 15aine d'années, avant que je n'apprenne la pleine conscience et l'hypnose, j'étais enclin à une forme mineure, mais très invalidante, d'anxiété généralisée. C'est pour cela que, parmi outils que je transmets lors de la 1ère séance, je donne une place très importante à la pleine conscience : c'est en partie elle qui m'a permis de transformer mon rapport à moi-même et au monde, de devenir serein et confiant en toute situation.

Outre les réglages que l'on peut faire en hypnose, la pratique de la pleine conscience est un atout précieux pour diminuer l' angoisse et en finir avec l'anxiété (ou tout autre trouble anxieux tels les TOC, les phobies...).

Sa pratique aide à prendre conscience de nos schémas, de nos réactions, de nos émotions. En ce sens, elle nous enseigne à percevoir les choses sous un autre angle et, ainsi, d'y réagir autrement !

Elle nous enseigne à identifier nos émotions et les besoins qui sous-tendent ces émotions.

Son utilisation permet une transformation profonde de notre rapport au monde et, avec un peu de pratique, nous aide à retrouver l'harmonie juste déjà présente au plus profond de nous !

Des séances de pleine conscience

Certes, nous n'aurons pas le temps d'explorer profondément la pleine conscience lors de notre 1ère séance, et encore moins de vous faire acquérir des automatismes vous permettant d'utiliser ses qualités...

Mais, en fonction de vos besoins, nous pourrons mettre en place des séances où je vous apprendrai comment pratiquer la pleine conscience. Vous disposerez alors d'outils pratiques pour gérer et faire que l'anxiété devienne rapidement un lointain souvenir.

 

Différentes formes d'anxiété

L'anxiété généralisée

Il s'agit d'une anxiété constante. Elle ne se limite pas à un seul domaine de la vie ou à une seule situation. L'anxiété et les préoccupations (inquiétudes) sont quasi-omniprésentes.

Elle est liée à différents troubles : fatigue chronique, difficultés de concentration, irritabilité excessive, difficultés d'endormissement et, souvent, des crampes musculaires. Si 3 de ces symptômes perdurent depuis plus de 6 mois, il peut s'agir d'une anxiété généralisée.

Dans ce cas complexe d'anxiété, d'autres types d'anxiété peuvent également être liées, ainsi que certaines formes de dépression. Des symptômes physiques autres que ceux cités ci-dessus peuvent également apparaître (vertige, maux de tête, palpitation...)

Différents facteurs biologiques (elle en partie héréditaire) et environnementaux (difficultés financières, événement "traumatique", contexte professionnel ou familial difficile...)entre en jeu.

 

L'anxiété s'exprime au travers de sentiments parfois intenses de peur et d'angoisse. Quand ces réactions sont extrêmes et répétitives, elles entravent le bien-être au lieu de le favoriser, allant jusqu'à provoquer une détresse extrême. Ces troubles empêchent de vivre car les doutes, les craintes diverses, les hésitations, le retrait social et l'évitement prédominent.

Ici on peut différencier les ruminations (pensées tournées vers le passé) des soucis (pensées tournées vers l'avenir). Dans l'anxiété généralisée, les soucis ont tendance à se généraliser et à renforcer l'évitement de nombreuses situations. Cet évitement ne permet pas d'expérimenter les événements de façon nouvelles, ce qui restreint les nouveaux comportements possibles.

 

L'anxiété de performance

Elle est liée à la peur de l'échec. Ce type d'anxiété se restreint à des situations où des performances peuvent être évaluer. Elles se rapporte principalement à la passation d'examen, au fait de jouer d'un instrument sur scène, de pratiquer un sport devant du public...

 

Les manifestations physiques, sous l'effet de l'hormone du stress (cortisol) se présentent sous des formes et des intensités diverses : Tachycardie, augmentation du rythme respiratoire, sueur, transpirations, "boule au ventre" et mal à l'estomac, trou de mémoire...  Une diminution de la vigilance et une augmentation de la nervosité sont de mise.

L'anxiété développée dépend du degré d'agentivité perçu, c'est-à-dire de l'évaluation de la probabilité que de mauvaises choses se produisent et de ses capacités à y faire face.

Certaines théories et recherches rapprochent ce type d'anxiété d'un certain type de vécu durant l'enfance. Un contexte d'évolution où les parents "en demandaient beaucoup" et où "peu de félicitations" seraient données.

Un minimum de stress est indispensable à toute activité. Il permet un état de vigilance optimal. Ici, le taux de stress élevé conduit à un effet contraire : des difficultés de concentration et d'attention. Ces difficultés réduisant les performances, un cercle vicieux peu s'installer et diminuer l'estime de soi de la personne.

L'anxiété sociale (ou "phobie sociale)

Il s'agit d'une timidité excessive. Elle se distingue du trac ou d'une "simple timidité" par un comportement persistant d'évitement (pouvant entraîner l'isolement). Elle se caractérise par une peur excessive du regard des autres. Cette peur se transforme en angoisse profonde lors de la prise de parole en public. Elle peut également se caractériser par une impression d'être constamment observé et jugé dans ses comportements et attitudes.

 

La personne à peur d'agir de façon embarrassante ou humiliante et s'isole peu à peu (évitement) pour ne pas être confrontée à cette angoisse.

Les phobies simples (ou "phobies spécifiques")

Les phobies (simples ou complexes) sont des craintes irrationnelles et excessives généralement liées à quelque chose de précis, spécifique. Ici, un objet ou une situation (ne comportant pas de réel danger ou ayant une probabilité infime de se produire) créée une peur irraisonnée.

 

Parmi ces phobies, on retrouve la peur du sang, des aiguilles, des insectes, de certains animaux, des microbes (pouvant se transformer en TOC), d'aller chez le dentiste (ou d'autres situations), de monter dans l'avion, de l'eau ou qu'une catastrophe n'est lieu (tsunami, inondation, incendie...).

Les phobies complexes

On retrouve parmi elles la phobie sociale (anxiété sociale explicitée plus haut) et l'agoraphobie.

L'agoraphobie

Définie comme la crainte des espaces ouverts, elle peut cependant être bien plus complexe que cela. Ici la personne ressent de l'angoisse dans des situations où "il ne lui serait pas possible de s'échapper", ou dans des cas où il ne trouverait pas une aide et sécurité s'il arrivait quelque chose.

 

Une personne agoraphobe peut, par exemple, être effrayée du déplacement des transports en commun ou de visiter un centre commercial.

Les attaques de panique (ou crises d'angoisse)

Il s'agit de périodes bien délimitées dans le temps et marquées par une peur intense et soudaine (terreur) associée à la sensation qu'une catastrophe imminente va se produire.


Des symptômes physiques de type palpitation, douleur ou gêne thoracique, sensation d’étouffement ou la peur de devenir fou et perdre le contrôle de soi, sont généralement associés.

L'état de stress post traumatique (ESPT)

Il fait en général suite à une situation où la personne n'a pas pu faire face : victime d'un événement violent et/ou également témoin d'un tel événement.

Cet état est corrélé à un stress aigu avec des flash-backs (reviviscences) des moments traumatisant. Ce symptôme de répétition peut avoir lieu quelques jours, quelques mois, voire quelques années après. Dans certains cas, les souvenirs ou certains éléments de ces souvenirs sont revécus de façon intense et douloureuse, comme si la situation avait de nouveau lieu.

Pour de l'ESPT, une thérape EMDR serait la plus adaptée : Vous trouverez ICI un lien vers des thérapeutes compétents sur Nice.

Le trouble obsessionnel compulsif (TOC)

Le TOC correspond à la présence d’idées ou de pensées obsédantes et de comportements compulsifs associés à une anxiété importante.

Ces obsessions  deviennent ingérables et, pour diminuer l'angoisse, des comportements "compulsifs" (dont la personne reconnaît l'absurdité) sont mis en place. Ces comportements (rituels) envahissent peu à peu le quotidien, entraînant une détresse de plus en plus profonde.

 
 
  • Instagram
  • Facebook
  • LinkedIn Social Icône
  • YouTube
  • Twitter

 

Nedellec Cédric

 Hypnothérapeute

siret  82884042100022